26 avril : Claude Blouin présentait Louis LeConte, sieur Dupré

Jeudi dernier, 26 avril 2018, l’historien Claude Blouin présentait le 2e seigneur de Terrebonne, Louis LeConte, sieur Dupré (1643-1715). Fruit d’une recherche approfondie qui s’est étalée sur plus de quatre années, la présentation comprenait plusieurs documents inédits, dont le contrat d’engagement (ci-contre) de trois ans de LeConte, en tant qu’armurier-arquebusier, signé à La Rochelle le 28 avril 1668, devant le notaire Teleuron, pour le compte de l’armurier Nicolas Gauvereau de Québec. LeConte est arrivé à Québec à l’été de 1669, à bord de l’un des trois navires armés par le marchand «passeur» Pierre Gaigneur de La Rochelle. Au terme de son contrat d’engagement, LeConte s’est établit à Bécancour, puis à Batiscan en tant que marchand et trafiquant de fourrures. Il transporta ses affaires à Montréal vers 1682, peu après l’achat de la seigneurie de Terrebonne en 1681.

L’exposé a montré les nombreuses difficultés qu’a rencontrées Louis LeConte pour mettre en valeur la seigneurie de Terrebonne, achetée du sieur Daulier Des Landes, par l’entremise de Charle Aubert de Lachenaye, son procureur. LeConte ne commença à concéder des terres qu’en 1702, après la signature de la Grande Paix de Montréal. On y apprenait aussi que finalement, le moulin banal réclamé en 1707 par une poignée de paysans ne fut jamais construit, malgré la signature d’un marché de construction en février 1714 entre LeConte et Paillé. Le moulin devait mesurer 30 x 23 pieds, être construit de pièces sur pièces à coulisses verticales, être à simple «harnois» actionnant une seule paire de meules de 6 pieds et 8 pouces de diamètre. La roue à aubes devait mesurer 24 pieds de circonférence, et les aubes 14 pouces de hauteur. À noter cette clause inscrite au contrat :

« […] comme aussi ledit sieur Dupré promet _
audit sieur Paillé de lui fournir soixante journées d’hommes pour lui aider _
de celles qui ont été promises par les habitants de ladite seigneurie pour la _
construction dudit moulin, pour l’équarrissage desdits bois et autres ouvrages; _
de fournir toutes les planche, madriers, clous et ferrures, câbles, platre _
et un homme pour envoyer les marteaux à la forge pendant que ledit _
sieur Paillé taillera les moulanges et emmoulangera […] »

Quelque 30 personnes ont assisté à cette dernière conférence de la programmation 2017-2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *