La SHRT renonce à ses activités de rue!

C’est à regret que le conseil d’administration de la Société d’histoire de la région de Terrebonne a informé ses collaborateurs et la population d’une importante décision prise lors de sa réunion tenue à la Maison d’histoire le 10 septembre dernier. 

En 2018, pour la tenue de ses trois activités à grand déploiement soit les Arts à la trace (mai), Aux armes (juillet) et Au feu! (novembre prochain), la Société d’histoire de la région de Terrebonne aurait dépensé en tout et pour tout près de 48 135$, dont 9 795$ proviennent de commanditaires privés et du Programme de soutien aux projets et événements spéciaux de la Ville de Terrebonne, absorbant de ce fait un déficit de quelque 38 340$ à même son budget d’opération. 

Dans ce contexte, considérant d’une part que le maintien des activités à grand déploiement pour la prochaine saison 2018-2019 grèverait lourdement les ressources financières et les ressources humaines de la Société d’histoire et d’autre part, qu’il est fort peu probable qu’elle obtienne un financement suffisant et récurrent pour leur tenue à court ou moyen terme, le Conseil d’administration a résolu de surseoir à l’organisation et à la réalisation de ses trois événements de rue pour l’année 2018-2019 et aussi longtemps que les ressources financières et humaines ne seront pas assurées. 

En conséquence, les événements Au feu! (15-17 novembre 2018), Les Arts à la trace (19 mai 2019) et Aux Armes! (29-30 juin 2019) sont retirés de la programmation officielle 2018-2019. Le maintien de ces activités dans la programmation entraîné un déficit accumulé pour la SHRT sur les deux exercices financiers 2018 et 2019 à plus de 70 000$… 

« Nous sommes attristés d’avoir eu à prendre cette décision. Nous étions et sommes toujours fiers de faire la diffusion de notre histoire locale par ces moyens très originaux que sont les évenements de rue, mais par leur succès ils sont devenus trop onéreux pour être assumés uniquement par la Société d’histoire. Subventions et les commandites substantielles et récurrentes ne sont pas au rendez-vous après cinq ans d’efforts soutenus» a déclaré M. Normand Brière, président SHRT. Le Vieux-Terrebonne y perdra beaucoup.

One thought on “La SHRT renonce à ses activités de rue!”

  1. Je trouve ça tellement triste. C’etait des activités qui sortaient de l’ordinaire et tellement originales et intéressantes. Merci pour les éditions passées.

    Bonne chance dans les activités futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *