Le 13 février, la SHRT présente «Les palais de justice du Bas-Canada»

L’histoire du développement des palais de justice au Québec et de l’évolution de l’architecture judiciaire est peu connue. Pourtant, les palais de justice constituent l’un des principaux réseaux d’édifices publics appartenant à l’État. On propose une triple excursion, à la fois dans l’histoire, dans l’architecture et dans le domaine judiciaire. Le patrimoine bâti judiciaire s’est construit dans un processus cumulatif de plusieurs centaines d’années. Chaque génération devait composer avec l’héritage qu’elle recevait. On verra les étapes de l’implantation des services de justice sur le territoire du Québec (régime de la Nouvelle-France, régime britannique et régime fédéral). Ce patrimoine témoigne des courants architecturaux caractérisant les années de leur constructionqui ont contribué à l’enrichissement du patrimoine judiciaire québécois. Mais le regard sera définitivement posé sur le devenir du patrimoine bâti judiciaire.

L’historien Jacques Monette a expliqué que les autorités britanniques ont ponctuellement utilisé la résidence des Jésuites comme palais de justice. Mais, rapidement elles ont réalisé que ces locaux n’étaient pas adaptés et convenable pour une saine justice. Après de nombreuses années de recherche dans les archives judiciaires, le juge à la retraite Raoul P. Barbe nous présente les résultats de cette recherche et l’évolution des palais de justice au Bas-Canada.

Nous profiterons de l’occasion pour présenter quelques-uns des locaux ou bâtiments de Terrebonne qui, d’une manière ou d’une autre, ont servi à l’administration de la justice.

Le jeudi 13 février 2020, à l’amphithéâtre du pavillon Pierre-Cofsky du Collège Saint-Sacrement.

Admission générale 10$; membres et étudiants 5$.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *