Retour sur la conférence Le Régiment de Carignan-Salières

img_0582Hier, en la chapelle Saint-Tharcisius du Collège Saint-Sacrement, David Ledoyen et Mario Lacelle nous ont présenté le régiment de Carignan-Salières dans sa réalité de l’époque. Après avoir survolé le contexte politique de la France de la fin du règne de Louis XIII, de la régence de Mazarin et du début du règne de Louis XIV et de l’administration de Colbert, David Le Doyen a abordé les types d’organisations militaires pour en arriver précisément à l’organisation du régiment. En deuxième partie, les deux animateurs ont présenté et expliqué en détails les diverses parties de l’uniforme (qui à proprement parler n’en était pas un) et l’armement spécifique du régiment; seules les piques ont été laissées en France. Les soldats étaient armés d’une épée, d’un mousquet à mèche ou d’un fusil et d’une baïonnette. En dernière partie, il a été question des activités du régiment au Canada, des difficultés rencontrées à cause de l’hiver, de l’absence de vêtements appropriés, de la méconnaissance du pays. Cinq forts furent construits sur la rivière Richelieu, depuis Sorel jusqu’à l’île Lamothe (sur le lac Champlain). Malgré tout, un traité de paix (document perdu) fut signé en 1667 avec les cinq nations iroquoises qui dura jusqu’en 1684. Dix-sept années de paix qui permirent la relance de la colonie canadienne mise à mal par les Iroquois…Quelque 35 personnes ont pu apprécier la qualité de la présentation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *